AccueilMathieu Gaudet au Salon Jaune

Mathieu Gaudet au Salon Jaune

24 mai 2020 à 15h  |  10 $

Mathieu Gaudet, pianiste

Au programme : Sonates et impromptus de Schubert

Veuillez noter que ce récital ne pourra être présenté devant public en salle mais qu’il sera disponible en webdiffusion.

« J’aimerais vous faire une prescription, en tant que médecin, en ces temps houleux: c’est d’écouter de la musique, d’écouter beaucoup de musique, d’écouter votre musique préférée, écoutez la musique qui vous fait du bien, prenez soin de vous, soyez prudent, respectez les consignes, mais surtout, ayez confiance, parce que c’est certain que, comme groupe, en tant que société, on va s’en sortir très bien ». Voilà en quoi consistait la prescription qu’émettait Mathieu Gaudet, lors de l’entretien qu’il accordait le 1er avril dernier à LUDWIG VAN MONTRÉAL à l’occasion de la sortie du Volume 2 de l’intégrale des oeuvres pianistiques de Schubert paru quelques jours auparavant sous étiquette Analekta.

Ce dimanche 24 mai, il nous offrira un programme tout Schubert qui figurera sur le Volume 3 de cette série qu’il enregistrera à la mi-juin.

Artiste polyvalent et musicien passionné, Mathieu Gaudet poursuit depuis une vingtaine d’années une remarquable carrière de soliste, de chambriste et de chef d’orchestre. Il interprète un vaste répertoire qui l’a conduit dans les dix provinces canadiennes, aux États-Unis, en Europe et en Asie. Ses concerts et enregistrements sont régulièrement diffusés sur les ondes de Radio-Canada et de CBC.

La saison 2018-2019 était la quatrième et dernière de son ambitieuse intégrale des vingt sonates pour piano et autres œuvres majeures de Franz Schubert, qui paraîtra maintenant sur disque sous étiquette Analekta. Le premier album sera lancé le 16 octobre 2019. En avril dernier, M. Gaudet a joué le Concerto n° 2 en fa mineur de Chopin avec l’Orchestre symphonique de Kamloops en Colombie-Britannique. En 2018, il était l’invité de l’Orchestre symphonique du Saguenay-Lac-Saint-Jean pour interpréter le Concerto en la mineur de Schumann.

Son premier disque, affichant les 24 Préludes de Rachmaninov, a été accueilli avec enthousiasme par la critique et les mélomanes. Un second album est consacré aux Davidsbündlertänze op. 6 et à la Fantaisie op. 17 de Schumann; il était en nomination pour le « Meilleur disque de l’année : musique romantique, post-romantique, impressionniste » aux prix Opus 2012.

Mathieu Gaudet détient une maîtrise en musique de la prestigieuse école Peabody de la John Hopkins University à Baltimore, où il a étudié avec Julian Martin et s’est perfectionné auprès de Leon Fleisher. Il a obtenu son doctorat en interprétation de l’Université de Montréal avec Paul Stewart.