AccueilEnsemble Bataclan

Ensemble Bataclan

25 juillet 2021 à 15 h  |  15 $ à 27 $

En salle : 27 $

Virtuel : 15 $

Catherine Perrin, claveciniste,
Mathieu Lussier, bassoniste,
Denis Plante, bandonéiste

Au programme : Piazzolla, Lussier, Plante, Weil, Shostakovich, Gardel, Cosma

Directeur artistique d’Arion Orchestre Baroque depuis juin 2019, Mathieu Lussier s’applique depuis plus de vingt ans à faire découvrir avec dynamisme et passion le basson et le basson baroque comme instrument soliste et d’orchestre partout en Amérique du nord, Amérique du sud et en Europe. Ses nombreux enregistrements en tant que soliste comprennent près d’une douzaine de concertos pour basson (Mozart, Vivaldi, Fasch, Graupner, Telemann et Corrette), un disque de sonates pour basson de Boismortier, trois disques consacrés à la musique pour basson solo de François Devienne, ainsi que deux disques de musique pour vents de Gossec et Méhul.  Il poursuit aussi une carrière de chambriste avec l’ensemble Pentaèdre de Montréal dont il est directeur artistique depuis 2017 et a été nommé professeur à l’Université de Montréal à l’été 2014. Communicateur reconnu pour son humour et son éloquence, Mathieu Lussier a aussi été Président du Conseil québécois de la musique de 2012 à 2015 et Président de CAMMAC de 2015 à 2017.

Comme Chef associé de l’orchestre de chambre les Violons du Roy de 2012 à 2018, Mathieu Lussier a dirigé l’ensemble à l’occasion de plus de 100 concerts au Canada, au Mexique, au Brésil et aux États-Unis, collaborant entre autres avec des artistes comme Marc-André Hamelin, Alexandre Tharaud, Jeremy Denk, Jean-Guihen Queyras, Philippe Jarrousky, Julia Lezhneva, Anthony Marwood et Karina Gauvin.  Spécialisé dans les répertoires baroque et classique ainsi que dans l’exploration des grands oubliés du XIXe siècle français, son premier disque à la tête des Violons du Roy consacré à Rameau et à Gougeon paraissait en septembre 2014, suivi en mars 2016 d’un disque entièrement composé de concertos de Vivaldi et en mars d’un disque consacré aux concertos pour cor et pour basson de Mozart. Le Conseil des Arts du Canada lui décernait en 2014 le prix Jean-Marie Beaudet en direction d’orchestre.

Directeur artistique du Festival international de musique baroque de Lamèque entre 2008 et 2014, Mathieu Lussier a également dirigé de nombreux autres ensembles canadiens comme Arion orchestre baroque, l’Orchestre symphonique de Montréal, l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières, l’Orchestre symphonique d’Edmonton, l’Orchestre symphonique de Kitchener-Waterloo, I Musici de Montréal, Symphony Nova Scotia (Halifax), le Manitoba Chamber Orchestra ainsi que les orchestres symphoniques de Drummondville et Sherbrooke.

Également compositeur, son catalogue comprend plus de cinquante œuvres jouées régulièrement en concert en Amérique du Nord, en Europe, en Asie et en Australie. En 2018, il a signé une partie de la musique du film « La chute de l’empire américain » du réalisateur oscarisé Denys Arcand. En août 2009, sa pièce Bassango, dans sa version pour basson et orchestre à cordes, s’est vu décerner le 3e prix dans la catégorie Contemporary Classical Song aux Just Plain Folks Awards de Nashville, Tennessee. Il a reçu de nombreuses commandes d’artistes tels Nadina Mackie Jackson, Guy Few, Lise Beauchamp, George Zuckerman et de la part d’ensembles comme les American Wind Symphony Orchestra, Oshawa-Durham Symphony Orchestra, Tafelmusik Baroque Orchestra et Les Idées Heureuses. Ses oeuvres sont publiées par la maison d’édition Trevcomusic (Etats-Unis) Accolade (Allemagne), June Emerson (Royaume-Uni) et Gérard Billaudot (France).

Catherine Perrin mène une double carrière de claveciniste et de communicatrice. Après avoir complété un baccalauréat en interprétation sous la direction de Scott Ross à l’Université Laval, elle a obtenu un Premier prix à l’unanimité du Conservatoire de Montréal. Au fil des ans elle s’est fait entendre avec les Vents de l’OSM, les Violons du Roy et I Musici de Montréal. Avec cet orchestre de chambre elle a enregistré, entre autres, le concerto pour clavecin d’Henryc Gorecki, pour Chandos (gagnant de 2 prix Opus). Elle a signé deux disques en solo chez Atma, 24 Préludes, et Ah! vous dirai-je maman!  qui a été gratifié d’un « coup de cœur » du magazine français Piano.

Catherine a conçu, avec le compositeur Denis Gougeon, un théâtre musical sur les Fables de Jean de la Fontaine, présenté à plusieurs reprises avec les Violons du Roy, et tout récemment en tournée avec le Quatuor Molinari. Au printemps 2016, elle incarnait la légendaire claveciniste polonaise Wanda Landowska dans un théâtre musical signé John Rea, en tournée avec l’ECM +

De 2011 à 2019, Catherine Perrin a animé les avant-midis, du lundi au vendredi, sur Ici Radio-Canada Première. On la retrouve maintenant « Du côté de chez Catherine », le dimanche après-midi à la même antenne.

En 2014 elle a publié un premier livre «Une femme discrète», chez Québec-Amérique et son premier roman, « Trois réveils », est paru en février 2020 chez XYZ.

Denis Plante joue le bandonéon, l’un des fameux concertinas de la série doble A. Son parcours original de compositeur-interprète fait de lui l’artiste incontournable du bandonéon au Canada et un visage singulier dans l’univers du tango contemporain sur la scène internationale. Denis Plante jouit d’une réputation internationale et est fréquemment invité à se produire comme soliste au Canada, aux États-Unis et en Amérique du Sud avec des orchestres symphoniques ou au sein d’ensembles de musique de chambre. Après avoir reçu une formation classique en hautbois, il a obtenu un baccalauréat en interprétation et arrangement Jazz à l’Université Concordia. À la fin de ses études, il a formé le quatuor Tangovivo et a aussi été membre de l’ensemble Quartango avec lequel il s’est produit pendant plusieurs années.

Comme soliste et arrangeur, il a été invité à collaborer avec de nombreuses célébrités québécoises comme Diane Dufresne pour le disque « Effusion », Renée Claude pour le disque « Entre le ciel et la terre », André Gagnon avec qui il a enregistré « Histoires rêvées ». Après un séjour en Argentine, il s’installe définitivement à Québec où il fonde l’ensemble Tango Boréal, un laboratoire pour ses tangos impressionnistes. Ses créations lui ont mérité de nombreuses distinctions, dont le prix de la chanson primée au Festival de Granby et le prix du Créateur de l’année (Québec) du CALQ. Son disque «Tango Boréal» et « Pampa Blues » ont reçu le prix Opus du disque de l’année (Monde).