AccueilAlkemia

Alkemia

19 mai 2019 à 15h  |  25 $

Dorothéa Ventura, voix
Ghislaine Deschambault, voix
Jean-François Daigneault, voix, instruments et arrangements

Au programme : Folklore revisité aux arrangements contemporains avec résonances médiévales et… moût de pomme


Billet : 25,00 $

Avec En revenant… folklores revisités, l’Ensemble ALKÉMIA plonge pour la première fois dans le répertoire musical du folklore québécois, faisant honneur aux grands folkloristes tels que Marius Barbeau, spécialiste des traditions orales du Canada français et l’abbé Charles-Émile Gadbois, fondateur de la célèbre La Bonne chanson. En puisant dans cet imposant corpus musical, l’Ensemble ALKEMIA cherche à faire un lien entre ces chansons connues de tous et la musique médiévale. Ayant des thèmes en commun, on peut trouver des similitudes dans les sonorités, les techniques d’écriture et la structure même des chansons, soulignant ainsi l’influence évidente de la musique médiévale sur le folklore canadien-français.

Un moment hors du temps, des œuvres vocales aux arrangements inédits contemporains avec résonances médiévales…

Un plaisir assuré !

L’ENSEMBLE ALKEMIA

L’alchimie des voix, des couleurs et des idées. L’exploration ludique d’un millénaire de musique vocale, essentiellement a cappella. Fondé et dirigé par les chanteurs-instrumentistes Dorothéa Ventura et Jean-François Daignault. l’Ensemble ALKEMIA enrichit ses projets des récentes recherches historiques en interprétation et en ethnomusicologie. Par sa maîtrise de l’arrangement musical et de la composition, il fait découvrir à son auditoire des joyaux oubliés, des oeuvres nouvelles et des classiques revisités. L’ensemble tente depuis ses toutes premières représentations à faire découvrir la musique à cappella dans un cadre où le visuel et la spatialité prennent une place importante. Les spectacles sont composés en un tout cohérent dans le but d’amener l’auditoire vers un état de plénitude où le plaisir est engendré par l’expérience sonore et visuelle. Les concerts d’ALKEMIA deviennent ainsi des «événements» qui se distinguent des concerts traditionnels.

Après avoir exploré divers répertoires et montés plusieurs productions autogérées, l’Ensemble ALKEMIA a participé en 2006 au concours panaméricain Early Music America de musique médiévale et de la Renaissance, à New York. Classé parmi les finalistes avec un programme musical audacieux tiré du répertoire de l’ars subtilior, l’ensemble avait eu des félicitations du jury pour leur touche personnelle dans ce répertoire difficile et inusité. Son enregistrement de J’ay mis mon cuer de Guillaume Dufay, a été la pièce la plus écoutée sur le site du Early Music America sur une période d’un an avec plus de 26000 téléchargements – site regroupant tous les enregistrements des membres: plus de 5000 membres individuels et organisations en musique ancienne à travers le monde. L’ensemble a été invité à se produire dans de nombreux festivals et lors d’événements spéciaux. L’ensemble s’est aussi produit dans des contextes inusités tels que plusieurs cabarets de l’underground artistique montréalais, permettant d’élargir son public et de faire connaître un répertoire vocal a cappella à des personnes qui n’y auraient jamais été exposées.

Pour une quatrième année consécutive, l’ensemble fait partie des artistes qui se produisent pour La Société pour les arts en milieux de santé. En 2014, l’Ensemble ALKEMIA créé en collaboration avec Les Jeunesses musicales du Canada le spectacle pour enfants Un monde pour Noël qui a été présenté depuis une centaine de fois au Québec et en Ontario. Grâce à une bourse et une subvention du Conseil des arts et des lettres, l’Ensemble ALKEMIA acréé Mystères | Geste polyphonique en avril 2015, spectacle multidisciplinaire pour dix interprètes, qui aremporté un vif succès de par son originalité et son unicité.

En décembre 2011, leur premier disque Amor y guerra voit le jour, ce qui lui vaut plusieurs commentaires élogieux.L’Ensemble ALKEMIA a été finaliste aux Prix Opus 2013-14 pour le concert de l’année – Montréal (toutescatégories) avec sa création Nord : chants et légendes du froid ainsi qu’aux Prix Opus 2014-15 pour le concert de l’année – Musiques médiévale, de la Renaissance et baroque avec sa dernière création Mystères | Geste polyphonique.